1er BATAILLON D’INTERVENTION MOTORISE (BIM) :La formation, un levier d’efficacité

Durant les deux premiers trimestres de l’année 2017, le 1er Bataillon d’Intervention Motorisé (BIM) a fait de l’exécution de son plan d’actions son cheval de bataille. Les axes prioritaires de ses actions couvrent la formation des personnels, l’accomplissement des missions et la veille opérationnelle.

La formation des personnels au 1er Bataillon d’Intervention Motorisé reste la première condition d’efficacité du personnel. En effet, dès le début de l’année 2017, les candidats aux différents stages internes ont bénéficié d’une série de cours de remise à niveau et de révisions. Cette activité a pour but d’accroître les taux de réussite et par conséquent de favoriser la formation de nouveaux cadres au profit du bataillon.
En outre, dans le cadre de l’en- trainement au combat, des cours théoriques dans les domaines, entre autres, de la tactique, de la topographie, de l’armement et du tir sont dispensés aux personnels au niveau des unités élémentaires. Ces cours théoriques sont appuyés de séances pratiques sur le terrain. Ainsi, une séance pratique de tir à certaines armes en dotation a été effectuée sur les installations du champ de tir de l’Ecole Nationale des Officiers de Toffo le 30 mai dernier. Le 1er Contrôle de la Valeur de l’Aptitude Physique Individuelle (COVAPI), a été organisé au 1er BIM pour une évaluation de la valeur physique de chaque personnel, condition indispensable pour l’exercice du métier des armes. Quant à la tactique, plusieurs sorties sur le terrain des niveaux groupe et section ont eu lieu sous la supervision des commandants de compagnie. De même, deux grandes sorties terrain du niveau compagnie ont-elles été effectuées pour évaluer le niveau opérationnel du bataillon.
La première, initiée par le commandant 1er BIM, a eu lieu à Togbin au mois d’avril 2017. Elle a pris fin par une marche tactique. La deuxième, planifiée, s’est déroulée pendant trois jours dans la même localité, sous la supervision de la Division Emploi et Opérations de l’EMAT. Elle vise d’une part, l’évaluation de l’opérationnalité du 1er BIM et d’autre part, à montrer la présence des Forces Armées Béninoises dans ladite localité. Au cours de cette manœuvre, la 111e Compagnie Motorisée d’Intervention du 1er BIM, soutenue par deux détachements de soutien, l’un du 1er Bataillon des Transmissions (1er BTRS) et l’autre du 1er Bataillon du Maté- riel (1er BMAT), a procédé à une reconnaissance offensive suivie de contrôle de zone. L’occasion a été donnée aux responsables à différents niveaux de commandement, d’expérimenter la coopération interarmes.
Concernant le deuxième axe, le 1er BIM s’attèle à accomplir les missions à lui assignées avec professionnalisme et abnégation. Ces missions ont essentiellement trait à la sécurisation et à l’escorte. En effet, les missions de sécurisation s’exécutent au profit de sites sensibles et de structures publiques et privées. Le 1er BIM effectue aussi des patrouilles mixtes avec la Police Nationale pour dissuader d’éventuels malfrats dans la zone commerciale de Dantokpa et environs. Dans ce même registre, il est à noter le déploiement d’un important détachement du 1er BIM pour sécuriser le déroulement du match Bénin-Zambie au stade Général Mathieu KEREKOU le dimanche 11 juin dernier.
Quant aux missions d’escorte, elles sont régulièrement exécutées sur toute l’étendue du territoire national essentiellement pour sécuriser les transferts de fonds.
Le troisième axe, relatif à la veille opérationnelle, n’est pas des moindres. En effet, cette veille est constamment assurée par la mise en place permanente d’un piquet au profit de l’EMAT. Dans ce sens, des officiers ou sous-officiers de permanence sont désignés chaque jour pour se tenir prêts à intervenir à tout instant. Par ailleurs, une compagnie en disponibilité opérationnelle mise en place par l’EMAT pour parer à toute éventualité, est sous les ordres du commandant le 1er BIM depuis environ un mois.
Dans le cadre de la coopération militaire, le 1er BIM a reçu le lundi 12 juin 2017, la visite des Officiers d’Active de 2e année de l’Académie Militaire Georges Namoano de Pô du Burkina-Faso. A l’issue d’une présentation du Bataillon suivie de visite guidée, un cocktail a été offert par le commandant 1er BIM au foyer du soldat.