DIRECTION DU SERVICE DE L’INTENDANCE DES ARMEES : Une retraite de travail pour plus de performance

Conscient de la sensibilité de la mission de la Direction du Service de l’Intendance des Armées sur le moral de la troupe, le nouveau management a initié, suite à la tournée du Chef d’Etat-Major Général dans les différentes garnisons, une retraite de travail. L’objectif était de rassembler dans un lieu favorable aux réflexions tous les officiers de la Direction afin de tenter collectivement d’améliorer les prestations du service de l’intendance, de les rendre plus visibles et surtout de trouver des approches de solutions idoines, diligentes et novatrices aux diverses préoccupations de la troupe.

Pendant deux jours, les séminaristes, dans un élan participatif et pratique, ont travaillé sans ménagement aux fins de dessiner les contours de plusieurs recommandations et résolutions qui portent sur les sou- tiens financier, matériel et administratif.
Au niveau du soutien financier, il a été essentiellement question de la liquidation et du paiement des rappels de solde et de ses accessoires divers. A ce sujet, des résolutions ont été prises notamment: le traitement systématique, diligent et rationnel des actes administratifs dès leur réception à la Direction du Service de l’Intendance des Armées ; l’apurement progressif de la masse des rappels des droits en instance en collaboration avec la Direction Générale du Budget du Ministère de l’Economie et des Finances ; le paiement, à l’avenir, des rappels des droits par virement bancaire dans le compte des bénéficiaires. A ce propos, la liste des noms des bénéficiaires sera affichée à la Direction du Service de l’Intendance des Armées et transmise aux services du commissariat des Forces ; l’élaboration du Guide Financier à l’usage des acteurs administratifs ; le renforcement périodique et systématique des capacités des acteurs de la chaîne administrative et financière relevant de la Direction du Service de l’Intendance des Armées.
Abordant la problématique du soutien en matériel, les séminaristes se sont penchés sur la question de l’habillement du personnel militaire ainsi que la gestion du matériel de l’intendance et de casernement dans les Forces Armées Béninoises. A cet égard, plusieurs résolutions ont été prises. Il s’agit, entre autres, de : procéder à l’inventaire du matériel « HCCA » entreposé dans les différents magasins de la Direction ou mis à la disposition des structures des Forces Armées Béninoises afin d’en assurer une meilleure comptabilité ; procéder à la délocalisation progressive du matériel vers les commissariats des Forces ; proposer l’instruction sur l’habillement et les uniformes dans les Forces Armées Béninoises ; réglementer la gestion du matériel de l’intendance ; engager une étude sur la possibilité de réaliser, sur place au Bénin, certains effets d’habillement afin de promouvoir l’industrie locale. Enfin, sur la thématique de soutien administratif, les débats ont porté sur la gestion du personnel de l’administration des corps de troupe, la montée en puissance du Service Régional de l’Intendance des Armées (SRIA) de Parakou et la modernisation des ordinaires de la troupe avec une attention particulière sur le Groupement d’Achats Militaires (GAM). Au nombre des propositions formulées, il convient de retenir : la réalisation d’un répertoire des postes estampillés « intendance » de la chaîne administrative et la formalisation des profils des personnels devant les animer ; la prise en compte effective et dans tous ses compartiments de la gestion du personnel administratif relevant du Service de l’Intendance ; la redéfinition du cadre juridique du Service Régional de l’Intendance des Armées de Parakou afin d’y délocaliser certaines prérogatives des services centraux et rétablir sa tutelle sur les services administratifs des corps de troupe dans la zone septentrionale ; la modernisation des ordinaires par la standardisation des méthodes et procédures de travail et la définition de normes de confection et de distribution des repas obligatoires au niveau de tous les ordinaires ; la diversification des activités du GAM.
Au total, l’on peut retenir que les 36 heures d’échanges ont permis aux cadres de la Direction du Service de l’Intendance des Armées, de proposer, à travers une convergence d’idées, des solutions pour rendre leurs prestations plus performantes.