Manœuvre Nationale Interarmées «Ma Kon-Hin 2018»: Les Capacités Opérationnelles de l’Armée renforcées

S’inscrivant dans le cadre de la défense opérationnelle du territoire et la poursuite de l’œuvre de consolidation de la capacité des Forces Armées Béninoises (FAB) au titre de l’année 2018, la manœuvre nationale interarmées «Ma Kon Hin 2018» a pris fin dimanche 02 décembre à Ségbana. L’opération ayant débuté, lundi 26 novembre dernier, le clou des actions programmées a été l’assaut final organisé à Benseku, sur l’axe Kandi-Ségbana. Il a été ponctué d’un défilé militaire.

Les objectifs assignés à l’exercice militaire «Ma Kon Hin 2018» ont été atteints. Une nouvelle fois, les FAB ont fait preuve de leur niveau opérationnel et tactique assez élevés. Le personnel constitué d’officiers, de sous-officiers et de militaires de rang a démontré son savoir-faire en État-major de Brigade dans un environnement national et interarmées. La maîtrise des actes élémentaires du combattant, des mécanismes et procédés des missions,ainsi que le respect canevas de comptes rendus, sont les retombées de ces manœuvres. En effet, engagée depuis 96 heures dans le cadre de cette manœuvre, la brigade reçu une mission de s’emparer de la forêt  des trois rivières, lieu qu’un groupe armé terroriste et d’extrémistes, celui des combattants de la Vrai Foi (Cvf) a investi, pour pouvoir déstabiliser le pays. Elle est également appelée à contrôler l’espace compris entre Ségbana, Warandji et Néganzi. Au terme des quatres jours d’engagement, la capacité de nuisance des Cvf a été fortement réduite depuis la ligne de débouché N’dali-Nikki jusqu’à la ligne finale Kandi-Ségbana. A l’issue de l’attaque conduite, samedi 01 décembre à Korodji, les éléments résiduels des assaillants en fuite se sont alors emparés du campement peulh de Gbédarou. Localisée, la bande de fuyards a été traitée successivement par des tirs d’artillerie, ensuite par ceux des engins blindés. les éléments de l’Infanterie se sont ensuite chargés d’en finir avec l’ennemi par un assaut. Au regard de la réussite que l’exercice a connue, le Ministre de la Défense Nationale, SEM Fortunet Alain Nouatin, et le chef d’État-major général, Jean-Baptiste AHO, ont estimé qu’il n’y a pas de doute. «Ces manœuvres ont montré à quel point notre armée est prête à parer à toutes les éventualités et aux menaces de toutes sortes», ont-ils fait observer. L’autre volet de l’exercice a été l’assistance aux populations de Ségbana et ses environs, à travers des actions civilo-militaires. Outre la réalisation d’un bloc de latrines à quatre cabines au profit du Collège d’enseignement général, elles ont également bénéficié de soins gratuits dans les domaines de la médecine générale, de la pédiatrie, de la chirurgie et de l’ophtalmologie. Au total, 172 véhicules et engins militaires ont été mobilisés pour la cause. C’est pour un effectif de 1050 hommes mis à contribution sur le terrain.

cliquez sur l’image ci-dessous pour regarder le résumé de la manœuvre: