RÉUNION QUADRIPARTITE ENTRE LE BÉNIN, LE BURKINA FASO, LE NIGER ET LE TOGO SUR LA SÉCURITÉ ET LE TERRORISME.

Les Ministres en charge des Affaires étrangères, de la Défense et de la Sécurité du Bénin, du Burkina, du Niger et du Togo se sont rencontrés à Ouagadougou le 16 Octobre 2018 en vue de trouver des solutions face à la menace terroriste. Depuis plusieurs mois, les terroristes tentent de s’installer dans l’est du Burkina Faso, dans une zone forestière commune aux quatre pays. Pour ces pays, il faut à tout prix éviter que les terroristes transforment ces forêts en leur sanctuaire au risque de mettre en péril la sécurité de toute la sous-région.

L’objectif de la rencontre était d’évaluer la menace aux quatre frontières et de convenir des dispositions pratiques à prendre, assorties d’un calendrier de mise en œuvre. «  Si on se réunit, c’est pour passer à une phase active de lutte contre le fléau, la menace qui est déjà réelle dans la zone  », nous explique Alpha Barry, ministre burkinabè des Affaires étrangères.

Pour le Bénin, le Burkina Faso, le Niger et le Togo, le contrôle de cette zone frontalière demeure un enjeu capital pour leur sécurité, mais aussi leurs économies, selon Sacca Lafia, le ministre béninois de l’Intérieur et de la sécurité publique. « Leur présence a des conséquences économiques graves : on veut non seulement sécuriser les populations mais aussi l’économie !  »

Le Dr Fortunet Alain NOUATIN, Ministre béninois en charge de la Défense a insisté sur la nécessité de placer les populations locales au cœur des stratégies. Il a profité pour partager avec ses pairs, l’expérience du Bénin en matières de gestion des espaces frontaliers notamment à travers l’expertise de l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers (ABeGIEF).

Après la réunion des politiques, les spécialistes de la défense et de la sécurité se rencontreront pour la planification des différentes opérations.