ARMEE BENINOISE : LA DPADTIP PLEUR
LES DERNIERS AU REVOIR AU COLONEL JEAN GALBERT BOKO DAH-FODE

La cérémonie d’hommage est présidée par le ministre de la défense nationale Alain Fortunet Nouatin entouré pour la circonstance du contre amiral Jean Baptiste Aho, chef d’état major général de l’armée béninoise et les autres membres de la hiérarchie militaire. Ce vendredi 27 Aout 2021, à l’état major, ils étaient nombreux à accueillir la dépouille de leur collègue frère d’arme et ami fauché par une courte maladie quelques jours plus tôt à l’hôpital d’instruction des armées.
Le cercueil du colonel Jean Galbert BOKO DAH-FODE recouvert du drapeau national a fait son entrée à l’amphithéâtre transporté par six soldats. L’émotion était perceptible dans les regards des membres de sa famille, et de ses nombreux collaborateurs de la DPADTIP qui ont arborés pour l’occasion des t-shirt noirs à son effigie. Hommages et oraisons funèbres, toute la hiérarchie militaire, le ministre en premier va s’incliner devant la dépouille.
Le Colonel Jean Galbert BOKO DAH-FODE, l’homme que pleurent les forces de défense et l’administration de la défense, n’avait que 56 ans d’âge dont plus de la moitié passé au service des forces armées béninoises. Il s’est particularisé par ses actions, sa connaissance profonde de l’armée et sa disponibilité pour ses collaborateurs. Ces derniers qui l’appelaient affectueusement « la solution » font de lui un père qui incarnait les vertus. C’était un homme humble, altruiste, juste et dévoué pour autrui.
Le colonel Jean Galbert BOKO DAH-FODE a eu un parcours assez élogieux dans l’armée béninoise. Du Burkina Faso au bénin, il a occupé de hautes fonctions. Avant sa mort le 09 Aout 2021, il était le responsable de la direction de la participation de l’armée au développement et aux tâches d’intérêts publics DPADTIP, une structure qui lui a encore permis de faire preuve de capacité et de compétence.
Avant le départ du corps pour l’ouémé où il sera inhumé dans l’intimité familial, le colonel a reçu un dernier hommage de ses collègues et la sonnerie aux morts. Il laisse orphelins, deux veuves et huit enfants.

Laisser un commentaire