L’ ENSA de Porto Novo, l’école de l’enseignement militaire supérieur aux grandes ambitions

L’école nationale supérieure des armées ENSA de Porto Novo confirme de jour en jour son ambition de devenir un grand centre de formation militaire et d’analyse prospective des enjeux militaires en Afrique et du monde. Grâce à son partenariat avec la faculté de droit et science politique de l’université de Parakou qui lui permet de développer des enseignements innovants, elle vient boucler ce mardi 26 Octobre 2021 sa première année de l’organisation des soutenances en Master 2 en études stratégiques sécurité et politique de défense. Une initiative assez pertinente dans le cadre de l’amélioration des offres de formation et la capacitation des officiers qui passent leurs diplômes. C’est l’aboutissement d’un long processus géré par l’Etat central à travers son ministère de la défense nationale.
Ils étaient donc plusieurs impétrants à exposer sur différents thèmes liés à la sécurité au bénin et dans le monde. Au nombre des candidats pour ce Master professionnel, de hauts gradés des FAB. Citons au passage le contre amiral chef d’Etat Major général de l’armée béninoise Patrick Jean-Baptiste Aho dont le thème de mémoire a porté sur la fonction d’attaché militaire ou conseiller militaire auprès d’une mission permanente des Nations Unies. Le chef d’état major de la marine nationale, Capitaine de vaisseau Albert Ezin Badou a qui a fait des recherches sur la sécurité maritime dans le golfe de Guinée, études prospectives des capacités aéronavales, le lieutenant-colonel Lev Stano Adanhode qui a choisit soutenir sur le thème, perspectives de l’enseignement militaire supérieur au bénin et le Chef de la cellule juridique du ministère de la défense nationale monsieur Franck Behanzin dont le thème est La contribution des Forces armées béninoises à la sécurité intérieure.
Des soutenances de mémoire autour des thèmes qui ont suscité un intérêt auprès des membres du jury présidé par le Professeur Joseph Djogbénou. Ce dernier a notamment apprécié la pertinence des sujets qui sont selon lui d’actualité, l’investigation menée, les solutions proposées et a autorisé la publication des recherches. Dans le cadre de la formation militaire, d’après Oswald Padonou enseignant chercheur en science politique, un dispositif d’exploitation des résultats issus des recherches existe, et ils serviront dans la prise des décisions au niveau du commandement pour la mise en œuvre de la politique de défense et de sécurité.
Il faut dire que ce Master est financièrement soutenu par la fondation Korad Adenauer. La deuxième promotion du Master2 sera lancée très bientôt. Sont attendus entre autres personnalités, les stagiaires du diplôme d’état major, les officiers supérieurs des forces de défense et de sécurité et aussi les personnes civils des ministères qui œuvrent au système de défens

Laisser un commentaire