L’initiative est à sa deuxième édition cette année. Des kits scolaires aux enfants orphelins de l’armée béninoise. Une délégation composée d’officiers, de cadre de l’administration de la défense nationale et du conseiller technique aux affaires techniques sillonne depuis jeudi 8 septembre 2021 les différentes garnisons du bénin pour accompagner les familles dont le père ou la mère a été fauché par la mort en pleine mission républicaine. L’acte suscite depuis son lancement à la veille de la rentrée scolaire de 2020 l’engouement et la reconnaissance des enfants et de leurs tuteurs.
Cette initiative soutenue par le ministre Véronique Tognifodé des affaires sociales entre dans le cadre des activités sociales du gouvernement béninois et du ministère de la défense nationale représenté par son chef, docteur Alain Fortunet Nouatin. Ce dernier entend accompagner chaque année les familles des soldats disparus en octroyant à leurs progénitures des kits scolaires composés de sacs, de matériels didactiques et d’autres objets divers de tous les niveaux d’études.
Le ministre des affaires sociales et de la microfinance dans son discours est revenu sur le contexte de la cérémonie qui s’inscrit en cette veille de la rentrée des classes du 20 septembre prochain dans le cadre de l’exécution d’un volet important de son programme. Selon Véronique Tognifodé, les enfants bénéficières de ces appuis constituent une cible privilégiée en cette période marquée par la pandémie de la covid19 et ses conséquences socioéconomiques qui n’épargnent personne.

Ce geste hautement salutaire sera perpétué, il traduit à n’en point douter la dimension sociale du haut commandement et représente un baromètre de solidarité, une réponse appropriée à la dimension humaine inscrite au cœur de l’action sociale par l’état central.

Cette 2ème édition de la cérémonie de remise de kits aux orphelins de militaires décédés en activité est la matérialisation de la volonté de rendre pérenne l’opération dira le ministre de la défense qui voudrait d’ailleurs rendre beaucoup plus grande cette ambition. Elle constitue par ailleurs un moyen pour procéder à l’évaluation des conditions de vie et d’étude des enfants. Elle permet de les sensibiliser sur leurs responsabilités et celles de leurs tuteurs afin de leur garantir la réussite et un avenir radieux. Le ministre Alain Fortunet Nouatin dira par la suite que des stratégies sont mises en place pour suivre les conditions de vie de ces enfants, leurs comportements, leurs études et résultats scolaires ceci afin d’améliorer le programme les années prochaines et de l’étendre à d’autres domaines pour une meilleure prise en charges de ces enfants.

Laisser un commentaire